Ressources sur le tango

DÉFINITIONS
(source: carrémentango)

Le tango Milonguero : C’est le tango dansé par ceux qui fréquentent passionnément les bals (milongas) et qui est né dans les milongas du centre de Buenos Aires où il y avait peu d’espace car beaucoup de danseurs. Il se distingue par l’étreinte fusionnelle des partenaires, et permet un échange émotionnel et corporel incomparable grâce au contact des torses et des plexus solaires : le couple forme alors un corps à quatre jambes pour une danse à l’unisson. Ce style, riche en jeux rythmiques, affectionne particulièrement les musiques des années 1940 (de l’âge d’or) car elles offrent une cadence et des nuances propices au plaisir partagé de la danse. C’est un tango qui trouve son essence et son inspiration dans l’espace souvent restreint de la piste, car l’intimité de l’abrazo donne beaucoup de réactivité au couple dans l’improvisation, et permet de se fondre harmonieusement dans la circulation commune du bal. Figure emblématique : ocho cortado.

Le tango Salon : C’est un tango de bal qui s’est développé en périphérie du centre de Buenos Aires, dans des milongas où les danseurs avaient plus d’espace pour évoluer. L’abrazo passe de fermé en V pour la marche, à plus ouvert pour les tours et les figures, les partenaires évoluant sur 2 axes parallèles.   Ce style se caractérise par un raffinement perceptible dans l’élégance de la marche, l’ajout de nombreuses fioritures et l’utilisation de figures sophistiquées, nécessitant une technique élaborée. Ce style convient particulièrement pour interpréter des tangos où prédomine la mélodie. Figure emblématique : tour avec enrosque.

Le tango fantasia ou escenario : Tango de scène